Les combinaisons alimentaires

Dans la nature, le grand singe anthropoïde consomme ses aliments crus les uns après les autres selon ses besoins réels. Ses graisses sont naturellement intégrées à la viande crue (saturée), aux oléagineux (mono et polyinsaturés) et à certains fruits, graines et légumes. Il consomme le sucre et les sels à travers ses aliments.

La plupart des aliments peuvent séjourner ensemble dans l’estomac car ils sont digérés à des moments différents et selon un ordre parfaitement défini (la digestion dans l’estomac dure des heures).

Ainsi, ne consommer qu’une seule source de nourriture à un repas pour faciliter la digestion est une absurdité !

Bien sur, consommer trop d’aliments différents en même temps vont perturber l’estomac.
Il existe néanmoins certaines règles essentielles en diététique :

  • Manger les fruits seuls.
  • Les légumes verts se combinent bien avec tous les aliments. Ils facilitent par ailleurs l’absorption des protéines grâce à leurs vitamines et à leurs minéraux.
  • Ne consommer qu’une seule protéine au cours d’un seul repas et consommer les protéines animales au repas de midi.
  • Les protides et les glucides s’associent bien, à condition de ne pas les consommer en quantité excessive.
  • Les céréales et les légumineuses se complètent très bien !
  • Les lipides et les glucides ne doivent jamais être associés ensemble, car l’insuline fixe le glucose dans les tissus sous foime de graisse.
  • Il est bon d’associer les lipides aux protéines et aux légumes car ils en facilitent le transport dans l’organisme.
  • Les protides et le pain font bon ménage

La digestibilité des aliments

La digestibilité des aliments fait intervenir le Coefficient d’Utilisation Digestive qui exprime la différence existant entre l’aliment ingéré et la quantité des nutriments absorbés par les intestins.

Le calcul entre la quantité des aliments qui pénètre dans le tube digestif et celle qui en sort sous forme de selles nous donne ce coefficient d’utilisation.

Plus l’estomac se vide rapidement et plus l’alimentation est digeste, la vidange gastrique étant dépendante de la quantité de graisse ingérée.

La digestibilité des aliments est donc bien en rapport avec le pouvoir digestif

Quand tout fonctionne bien, l’estomac est tributaire des graisses, mais dès que l’alimentation est cuite et excessive, les combinaisons mal faites, etc. le pouvoir digestif est ralenti et le coefficient de digestibilité est diminué.

La capacité d’absorption intestinale, qui détermine pour une part la santé peut être évaluée à l’aide du Coefficient d’Utilisation Digestive.

Les eaux minérales

Les eaux minérales sont des eaux de source plus où moins minéralisées. Leur qualité provient de leur pureté (aucune contamination) et de leur composition minérale. La question qui se pose avec les eaux minérales est de savoir si les minéraux qu’elles contiennent sont assimilés.

Pour certains c’est non car ils ne sont pas intégrés à de la matière vivante (aliments). En fait, ces minéraux sont intégrés en grande partie grâce aux propriétés étonnantes de l’eau (mémoire) qui servent de véhicule de transmission tout à fait adaptée à nos cellules. Il en va de même du sel pour d’autres raisons !

Les rythmes subtils de la digestion

Les organes de la digestion fonctionnent selon des rythmes qui les unissent au macrocosme. Les organes de la digestion, étroitement unis les uns aux autres sont sous-tendus par ces rythmes.

Tout d’abord l’énergie débute par l’élimination biliaire (toxines), se continue par le foie (ibid), les poumons (souffle vital), le gros intestin (élimination), l’estomac (assimilation), la rate et le pancréas (stockage de l’énergie), le coeur (répartition de l’énergie), l’intestin grêle (nutrition de l’esprit), la vessie (élimination des toxines et de la fatigue, les reins (hormones), le maître du coeur (inconscient sexuel) pour se terminer avec la nutrition cellulaire.

L’énergie traverse ces organes toutes les deux heures. Elle commence à 23 heures avec la vésicule biliaire.

Le respect des rythmes naturels de la vie favorise donc la digestion.

Tenez-vous au courant de mes derniers articles

* indicates required